Catégorie: Naftule Brandwein

Balkan't stop the music ! Paroles, partitions, traductions, lyrics, scores, translations, mp3, videos...

English Biography

Brandwein was born in n 1884 in Przemyslany, Austro-Hungarian Galicia (now Ukraine), into a family of klezmer musicians. His father Peysekhe (Pesach) played violin and was an improvising wedding poet (badkhn); of his thirteen sons, Moyshe played violin, French horn, and valve trombone, Mendel played piano, Leyzer played drums, and Azriel played cornet; Azriel became Naftule's first music teacher, and had a lasting impact on his playing. Together they formed the Brandwein Brothers Orchestra.

In 1908 Naftule emigrated at the age of 19 to the United States where he quickly became a star of the records, proclaiming himself the "King of Jewish Music". Thus, he was considered to be among the first wave of American klezmer artists, those trained in the Old World, as opposed to the second generation who learned their skills in America. Between 1922 and 1927, he cut 24 records, first as a member of Abe Schwartz's orchestra, and then as a solo artist after 1923.


His career soured from the mid-1920s onward, as demand for his traditional approach to klezmer music waned; he made his last recording in 1941 and lived out his final years in relative obscurity.


Style

Brandwein was known as much for his colorful personality as for his musical talent, sometimes playing with a neon sign, reading "Naftule Brandwein Orchestra", around his neck, and with his back facing the audience, to conceal his fingering tricks. He also wore plugged-in Christmas lights as part of his costume on several occasions, which once shorted out when he perspired too much, almost electrocuting him. His wild style incorporated the many strands of Eastern European Jewish music which was influenced by Greek, Turkish, Hungarian and Gypsy music.

His warm and lively playing style would constantly jump up and down the scale and express itself in trills, slides and other ornamentation; he is often contrasted to the other famous klezmer clarinettist of his time, Dave Tarras, who had a different style of sound and phrasing.


Legacy

While he did not live to witness the resurgence of interest in klezmer that began in the mid-1970s, his legacy has been revived by a new generation of klezmer musicians, who cite him as a key source of inspiration. The intricate traditions of klezmer music are not well preserved in sheet music, and his recordings are one of the main sources people look to for the "original" klezmer style.

Français Biographie

Brandwein est né en 1884 à Przemyślany3, en Galicie (Autriche-Hongrie), aujourd'hui Ukraine, dans une famille de musiciens klezmer. Son père Peysekhe (Pesach) Brandwein jouait du violon et était poète poète improvisateur (badkhn) lors des marriages. Avec ses frères il forme le Brandwein Brothers Orchestran avec notamment Moyshe (violon, cor anglais, trombone), Mendel (piano), Leyzer (drums), Azriel (cornet). Azriel devint le premier professeur de musique de Naftule, et a eu un impact durable sur son jeu.

En 1908, à 19 ans, Naftule émigre aux États-Unis où il devint rapidement la star des disques, se proclamant lui-même le « Roi de la musique juive. » Donc, il faisait partie la première vague des artistes klezmers américains qui ont appris dans l'anciens monde (Old World), par opposition à la seconde génération qui a acqui ses compétences en Amérique. Entre 1922 et 1927, il a sorti 24 albums, d'abord en tant que membre de l'orchestre de Abe Schwartz, puis en artiste solo après 1923.

Sa carrière s'est dégradée à partir du milieu des années 1920, alors que la demande pour son approche traditionnelle de la musique klezmer diminuait; il fit son dernier enregistrement en 1941 et vécut ses dernières années dans une relative obscurité.


Style

Brandwein était connu autant pour sa personnalité haute en couleur que pour son talent musical, jouant parfois avec une enseigne néon affichant « Naftule Brandwein Orchestra » autour du cou, et le dos tourné vers le public, pour dissimuler ses astuces de doigté. Il portait également des guirlandes branchées à plusieurs reprises, qui une fois court-circuité lorsqu'il transpirait trop, l'électrocutant presque.

Son style sauvage incorpore les nombreux courants de la musique juive d'Europe de l'Est qui a été influencée par la musique grecque, turque, hongroise et tsigane. Son style de jeu chaleureux et vivant sautait constamment de haut en bas de la gamme et s'exprimait par des trilles, des glissandi et d'autres ornements ; il est souvent en contraste avec l'autre célèbre clarinettiste klezmer de son temps, Dave Tarras, qui avait un style de son et de phrasé différent.


Héritage

S'il n'était plus vivant pour être démoin du regain d'intérêt pour le klezmer qui a commencé au milieu des années 1970, son héritage a été ravivé par une nouvelle génération de musiciens klezmer, qui le citent comme une source d'inspiration importante. Les traditions complexes de la musique klezmer ne sont pas bien préservées dans les partitions, et ses enregistrements sont l'une des principales sources que les gens recherchent pour le style klezmer «original».


Voir aussi


Liens externes

Voir plus de liens dans l'annuaire

Articles dans la catégorie "Naftule Brandwein"

Cette catégorie contient 3 pages, dont les 3 ci-dessous.

-
Boîte à outils


RSS     ATOM